Le suivi

Depuis sa préparation jusqu’à la fin du raid « Mercantour Dream Warriors » l’association « Au-Delà de nos Handicaps » vous invite à suivre son déroulé.

De merveille en vermeille

Pause au col de Lago dei signori
Mardi 27 juin 2017. Après un réveil humide dans les ruines d’un fort de Tende noyé dans les nuages d’altitude, les éducateurs se mobilisent pour finaliser la remise sur pied du matériel durement éprouvé la veille. Nous partons donc avec beaucoup de retard, mais heureux de monter à l’assaut de ces cimes fortifiées entre France et Italie.

Nous basculons dans un paysage de haute montagne où le grandiose cède rapidement à l’éternel. Des hectares de rhododendrons, n’attendant que le soleil pour exprimer leur bonheur d’être, créer des îlots vermeilles éparses comme autant de couleurs vives venues teinter cette atmosphère de recueillement.

Afin d’éviter les casses mécaniques, qui ont considérablement ralenties le groupe la veuille, nous roulons à allure modérée. Doucement mais surement le pilotage prime sur l’adrénaline et la stratégie s’avérera d’ailleurs payante. En début d’après-midi nous basculons dans un autre étage alpin, fait de mélèzes et de tapis d’humus, celui du parc naturel régional italien du Val Pesio.

De cet itinéraire de crêtes, nous ne retiendrons pas la beauté des points de vues, masquée par une couche épaisse d’altitude, mais plutôt l’atmosphère mystique de ces lieux traversés par des nuages en perpétuel mouvement. Entre deux brèves fenêtres de ciel bleu laissant entrevoir de magnifiques horizons, l’imagination travaille à plein.

A notre arrivée sur la Baisse de Sanson, nous découvrons un bivouac surprenant de confort et de singularité. ce véritable camp romains au milieu des sapins, avec ces tentes alignées au cordeau, réveille l’esprit de solidarité de chacun des membres du groupe, qui trouvent rapidement une place utile à la collectivité au sein de ce camp de base improvisé.

Un magnifique ciel étoilé accompagne le crépuscule de cette journée. Profitons en, car demain les prévisions météo sont au langage de la poudre ...